Victoire dans la vie

Vrai Victoire

Le Simple Plan de Salut de Dieu

Cher ami, j’aimerais vous poser une question, en fait, la plus importante de votre vie. Votre bonheur ou votre perte, pour toute l’éternité, dépend de votre réponse.

Voici la question: “Etes-vous sauvé? Etes-vous sûr d’aller au ciel à votre mort?” Je ne vous demande pas si vous êtes membre d’église, mais si vous êtes sauvé. Il ne s’agit pas non plus de savoir si vous êtes bon, mais si vous êtes sauvé. En effet, personne ne peut obtenir les bénédictions de Dieu ou même aller au ciel sans être préalablement sauvé. Jésus a dit à Nicodème dans l’évangile selon Jean, au chapitre 3 et au verset 7: “Il faut que vous naissiez de nouveau”. Dieu nous donne dans sa parole, la Bible, le SEUL plan de salut qui ait jamais existé; ce plan est simple et vous pouvez être sauvé dès aujourd’hui.

En premier lieu, vous devez prendre conscience du fait que vous êtes pécheur. Dans l’épître de Paul aux Romains, nous lisons: “Il n’y a point de juste, pas même un seul” (Romains 3. 10). Un peu plus loin, nous lisons: “Il n’y a point de distinction, car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu” (Romains 3. 22, 23).

Vous n’avez aucune chance d’être sauvé, à moins de reconnaître que vous êtes pécheur. Et parce que vous êtes pécheur, vous êtes condamné à mort, “car le salaire du péché, c’est la mort” (Romains 6. 23). Et le “péché enfante la mort” (épître de Jacques 1. 15). Le mot “mort” signifiant ici “séparation”, il s’agit d’une séparation d’avec Dieu, en enfer, pour l’éternité. C’est terrible! Mais pourtant, c’est vrai.

Malgré cela, Dieu vous a tant aimé, qu’il a donné son fils unique, Jésus-Christ, comme substitut. Ce dernier a porté vos péchés; il est mort à votre place. “Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu” (2ème épître aux Corinthiens 5. 21). “Lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris” (1ère épître de Pierre 2. 24). Il fallait que Jésus meure et qu’il verse son sang, afin que vous obteniez le pardon de vos péchés, “car la vie de tout de qui est vivant est dans le sang” (Lévitique 17. 11). “Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon” (épître aux Hébreux 9. 22). Nous ne pouvons pas comprendre comment Jésus a pu porter nos péchés, mais Dieu nous dit en sa parole qu’il en est ainsi. Ainsi donc, mon ami, Jésus a porté votre péché et il est mort à votre place sur la croix. Tout ceci est vrai. Dieu ne peut pas mentir.

A Philippes (en Macédoine), le geôlier de la prison demanda à ses prisonniers, Paul et Silas: “Que faut-il que je fasse pour être sauvé?” (Actes des apôtres 16. 31). Croyez tout simplement en Christ, sachant que c’est lui qui a porté votre péché et qui est mort à votre place. Il a été enseveli, il est ressuscité et il est monté au ciel pour votre justification.  Invoquez-le!  “Quiconque  invoquera  le  nom  du  Seigneur  sera  sauvé” (épître aux Romains 10. 13).

Si vous regrettez vos péchés et cherchez sincèrement à en être délivré, vous pourriez dire à l’instar du pécheur repentant de l’évangile selon Luc: “Aie pitié de moi qui suis un pécheur” (Luc 18. 13). Quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, élevez à l’instant votre cœur à Dieu dans la prière. Il n’est ni nécessaire de prier longuement ni de la faire à haute voix, car Dieu veut vraiment vous sauver. Il suffit de lui ouvrir votre cœur en n’oubliant pas que Dieu est impatient de vous sauver.


Dites simplement: “Seigneur, je suis pécheur et je me repens. Pardonne-moi et sauve- moi grâce au sacrifice de Jésus!” A présent, prenez donc Dieu au mot! “Quiconque (cela peut donc être vous) invoquera le nom du Seigneur sera sauvé” (épître aux Romains 10. 13). Le verset dit “sera”, et non “pourrait être” ou “sera peut-être sauvé”; il dit bel et bien «sera sauvé», n’est-ce pas? Aucune église, ni bonne œuvre, ni aucun homme ne peuvent vous sauver. Jésus est le seul qui puisse vous sauver. “Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés” (Actes des apôtres 4. 12).

Le simple plan du salut est le suivant: vous êtes pécheur et à cause de cela, vous devez mourir. A moins de croire que Jésus s’est substitué à vous sur la croix, qu’il a été enseveli, qu’il est ressuscité des morts et qu’il est monté au ciel pour votre justification, vous êtes encore perdu pour l’éternité. Prenant enfin conscience de votre état de pécheur, demandez à Dieu de vous pardonner et de vous sauver pour l’amour de Jésus! Puis, prenez-le simplement au mot et, par la foi, acceptez le salut!

Vous me dites que cela ne peut certainement pas suffire pour être sauvé. Il n’y a pourtant rien d’autre à faire. Nombreux sont ceux qui ont été sauvés et gagnés à Christ par ce simple salut de Dieu. C’est celui de la parole de Dieu, celui de la Bible. C’est le plan divin. Cher ami, croyez-le et suivez-le aujourd’hui même! “Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut” (2ème épître aux Corinthiens 6. 2). “Ne te vante pas du lendemain, car tu ne sais pas ce qu’un jour peut enfanter” (Proverbes 27. 1). Si tout ceci n’est pas parfaitement clair, lisez et relisez ce texte. Ne le mettez pas de côté avant de l’avoir bien compris. Votre âme a bien trop de valeur pour négliger un tel salut comme le rappelle Jésus: “Que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme? Que donnerait un homme en échange de son âme?” (évangile selon Marc 8. 36,37).

Assurez-vous de  la  chose! Rien n’est plus important que votre salut. Si  vous perdiez votre âme, vous auriez vraiment tout perdu. Et vous perdriez votre âme en choisissant l’éternité en enfer. Que Dieu vous aide à être sauvé aujourd’hui même!

Dieu vous sauvera et vous gardera. “Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation, il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter” (1ère épître aux Corinthiens 10. 13).

Ne vous fiez pas à vos sentiments – ils peuvent varier. Accrochez-vous plutôt aux promesses de Dieu! Elles ne changent jamais. Une fois sauvé, il y a trois choses importantes à faire, et cela chaque jour, afin de grandir spirituellement: PRIEZ: vous parlez à Dieu. LISEZ LA BIBLE: Dieu vous parle. TEMOIGNEZ: vous parlez de Dieu et pour Dieu.

“C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux” (évangile selon Matthieu 10. 32).

Et si vous voulez être disciple à fond, faitesvous baptiser selon son commandement (Actes des apôtres 2. 41)!

Joignez-vous à une église locale qui aime la Bible et l’enseigne droitement!

Copyright: Robert Ford Porter, 1991

Victoire dans le sport

Oscar Ewolo, Congo - Fútbol

J’ai grandit dans une famille de 7 enfants. Ma mère et mon père ne connaissaient pas Dieu. Ils allaient quand même à l’église, mais cela n’avait pas d’importance dans leur vie, c’était pour eux une religion sans que ça influence le reste de leur vie. Nous étions une famille soudée et alors que j’avais 14 ans, la mort de mon père nous a profondément déstabilisés. Il y avait un vide dans la famille marqué par l’absence de son charisme, de sa présence, et ce vide petit à petit nous détruit chacun, chaque membre de la famille. Nous souffrions tous en silence, dans notre coin et à cette souffrance nous cherchions des solutions, des réponses pour la fuir ou la résoudre. Ma soeur voulait se suicider, ma mère pleurait beaucoup, elle voulait pas nous montrer sa souffrance mais j’ai su après qu’à cette période là, elle buvait avant d’aller se coucher pour parvenir à dormir. J’étais donc un adolescent très mal en moi, perdu, sans repère, sans autorité parentale et les repères que cela donne. Je faisais ce que je voulais. Un jour quelqu’un est venu à la maison et il a dit à ma mère que Jésus pouvait faire quelque chose pour elle. Elle l’a écouté sans être d’accord avec ce qu’il lui disait. Il lui disait que Jésus pouvait lui donner une espérance et guérir toutes ses souffrances. Elle a commencé à lire la Bible, cette discussion la faisant s’interroger. Petit à petit, la foi est née dans son coeur, elle a décidé à croire que la Bible et que cet homme lui avait dit était vrai. C’est vraiment comme dans Esaïe lorsque Dieu dit “je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas”. Elle a décidé de placer sa confiance en Dieu et d’accepter cette espérance et cet amour que Jésus lui proposait au travers de ses lectures de la Bible et des Evangiles. Elle a été complètement transformée. Je ne comprenais absolument pas ce qu’il se passait dans sa vie, je pouvais simplement voir qu’elle n’était plus la même. Elle priait tout le temps. Le soir quand je rentrais très tard de boîte de nuit, je pouvais voir de la lumière dans sa chambre. Elle priait. Elle priait pour que ses enfants puissent découvrir Jésus. Elle a mis en place un moment de prière pour toute la famille, avec nous sept. Mais moi je ne voulais jamais y aller. Je trouvais toujours une bonne excuse, j’avais l’entraînement le lendemain, il fallait que j’aille me coucher, et ainsi de suite. Ma grande soeur s’est convertie, puis ma petite soeur. Mon petit frère commençait à aller à l’église, et c’est à ce moment là que ma soeur m’a donné une Bible, le 15 avril 1998. Plusieurs mois sont passés, et en septembre, j’ai commencé à la lire. Je ne voulais pas aller à l’église mais quelque chose commençait à se passer en moi. Quand je faisais des choses pas bien, que je savais contraires à ce que je pouvais lire dans la Bible, je me sentais mal. Le 31 décembre 1998, pour démarrer l’année, je me suis dit que j’allais aller à l’église. C’était difficile pour moi d’aller à l’église, je devais prendre le train. Là je croisais mes copains qui allaient en boîte et qui me demandaient où j’allais, ce que je faisais, et me proposaient de les accompagner. Une lutte a commencé en moi, j’avais envie de suivre mes copains, mais j’ai décidé de tenir ferme d’aller à l’église ce soir là. (Il y a des obstacles qui nous empêchent d’atteindre le but, celui que Dieu veut pour nous, et nous devons faire le bon choix et tenir ferme.) Ce soir là, à l’église j’ai été profondément bouleversé par l’amour qui y était manifesté, l’amour des gens entre eux, l’amour témoigné, ils aimaient la vie, ainsi que par le message. Le prêche m’a beaucoup interpellé, il s’adressait à moi. Le pasteur parlait du verset dans Matthieu “Il n’y a que les violents qui s’emparent du Royaume de Dieu”. Il disait, comme les gens dans le monde, c’était un peu comme ceux qui veulent avoir le bac mais qui n’ouvrent jamais un livre. Dieu dans ce verset nous invite à nous donner les moyens d’atteindre le but qu’il a pour nous. Il nous demande d’ouvrir le Livre, la Bible, et de prendre position. J’ai compris que je devais faire un pas vers Lui et qu’il me donnerait la capacité pour accomplir ce qu’il voulait dans ma vie. Du jour au lendemain, j’ai tout stoppé : les filles, les boîtes, tout ce que je faisais pour essayer de trouver un petit plus, car j’avais trouvé quelque chose de beaucoup plus fort, l’amour au-delà de tout.

J’avais compris que Dieu avait changé mon coeur, je lui ai confié ma vie, et ma vie a été transformée dans tous les domaines. J’ai pu voir l’oeuvre de Dieu dans ma vie, ma vie a changé. Non pas que tout est devenu facile, mais dans les moments difficiles, je savais que Dieu était là et que je pouvais compter sur lui. Juste avant d’accepter Jésus, je montais en puissance au niveau du foot, je devenais de plus en plus fort. Juste après avoir accepté Jésus, tout s’est écroulé. J’ai eu une grande blessure qui m’a éloigné longtemps loin des terrains. Je ne comprenais pas trop pourquoi Dieu permettait ça, je lui demandais dans la prière : “Pourquoi ? j’abandonne tout pour toi. Mais regarde ! J’arrête pas de parler de toi, mais regarde, les gens voient juste que je suis blessé.” Plus rien ne marchait dans ma carrière, et tout le monde en parlait, les médias, et les gens autour de moi. Malgré tout cela, j’étais confiant, car dans ces moments d’épreuve, de blessure, je savais et je sais que Jésus est là et est au-dessus de tout. A ce moment-là, j’ai compris que Dieu me demandait encore plus, il voulait que je le mette en premier dans ma vie, il voulait prendre toute la place et pas 99% lui et 1% le foot. D ans ce temps de blessure, j’ai eu plus de temps seul avec Dieu et j’ai pu grandir dans ma foi. Au bout d’un an, j’ai compris que si je le mettais à la première place, il utiliserait mon travail et dès que j’ai compris cela, j’ai été sélectionné avec l’équipe nationale alors je ne jouais pas en club. J’ai fini parmi les 18 meilleurs joueurs de la CAN 2000. Dans les moments difficiles, je retiens ce verset des psaumes “quand je marche dans l’ombre de la mort, je ne risque rien, car tu ...” Tout homme passe par des moments de détresse (par la vallée de l’ombre de la mort), mais quand on accepte Jésus dans sa vie, on a toujours cette assurance, même dans ces moments là, qu’on a toujours cette relation avec lui, qu’il est notre ami et que nous pouvons toujours compter sur lui. Faire confiance est différent de croire. Vous pouvez simplement croire en Dieu, mais ce que Dieu vous demande, c’est de lui faire confiance dans ce qu’il vous demande.

Jésus est la star des stars. Je fais un travail qui me permet d’avoir tout, argent, popularité, mais je peux vous garantir qu’appartenir à Jésus et incomparablement mieux que tout cela.

Au foot, j’ai été transféré d’une équipe à une autre et c’est toujours gratifiant de voir qu’un club est prêt à payer pour vous racheter à un autre et que vous jouiez pour lui. Ce qui est encore plus extraordinaire pour moi, c’est que Dieu a été prêt à payer beaucoup plus pour me transférer dans son équipe. Il a donné son fils unique afin que je puisse faire partie de son équipe, et maintenant c’est toi qu’il veut sélectionner. Et crois moi, c’est formidable, car dans cette équipe, quoiqu’il t’arrive, tu es sûr de pouvoir remporter la victoire, et que jamais tu ne seras mis sur la touche.

English  |  Spanish  |  Portuguese  |  French  |  German  |  Chinese  |  Russian  |  Arabic  |  Italian  |  Dutch  |  Korean  |  Croatian  |  Greek  |  Japanese  |  Ukrainian  |  Romanian
Login Copyright 2013 by Wings Bearing Precious Seed